Cas de double arthrodèse des carpes chez un Beauceron

Une chienne beauceron âgée de 6 ans et pesant 42kg est présentée en consultation d’urgence suite à une chute de 3m en forêt. La chienne a sauté d’un pont dans le lit d’un ruisseau et présente depuis des difficultés majeures d’appui sur les 2 membres antérieurs.

La chienne ne peut pas se lever seule et présente un appui très palmigrade sur les 2 antérieurs.

Examen clinique :

montre un gonflement marqué des 2 carpes et de la partie proximale des métacarpes à gauche. Un défaut net d’alignement des 2 carpes avec décalage entre l’étage inférieur du carpe et les métacarpiens est visible sur les 2 antérieurs. La manipulation des carpes révèle une instabilité majeure dans l’axe dorso-palmaire

 

Radiographies :

luxation complète métacarpo-carpienne des 2 carpes, associée à des arrachements osseux proximaux. Fracture du carpe droit, arrachements ligamentaires sur les 2 carpes

 

 

 

 

 

CCL :

Une arthrodèse partielle carpo-métacarpienne des 2 carpes est indiquée

La chienne reçoit une injection de Métacam à 0,2mg/kg SC et de Morphine à 0,05mg/kg SC, des pansements de type Robert Jones avec attelle sont mis en place en attente de la chirurgie, programmée 3 jours plus tard

 

Traitement chirurgical :

  • Anesthésie : induction Diazépam + Kétamine, relais Isoflurane / O2
  • Injections pré-opératoires: Morphine, BaytrilND, MétacamND
  • Perfusion de Ringer Lactate
  • Chirurgie (Dr B. Chekroun) : voie d’abord dorsale des carpes. Fraisage des surfaces articulaires carpo-métacarpiennes au micromoteur. Pose d’un substitut osseux interosseux (Collapat® II). Arthrodèse partielle carpo-métacarpienne : réduction des carpes et pose d’une plaque en T de 2,7mm avec 2 vis sur l’os radial du carpe, 1 vis dans l’os carpal III et 3 à 4 vis dans le métatarse III. Mise en place d’une broche centro-médullaire dans le métacarpe IV traversant l’os carpal IV. Rinçage abondant au NaCl stérile avant fermeture : plan sous-cutané au Vicryl 3/0, plan cutané Ethilon 3/0 

 

Mise en place de pansements de type Robert Jones avec résines (coupées en 2 hémi-coques pour la réfection régulière des pansements).

 

 

Altesse sort après 24h d’hospitalisation sous XedenND et MétacamND.

Des indications sont laissées aux propriétaires afin de limiter l’appui excessif sur les résines et le risque d’escarres.

Le pansement RJ est refait une première fois au bout de 48h (après résorption de l’œdème post-opératoire immédiat), puis 1 fois par semaine jusqu’à cicatrisation osseuse objectivée par examen radiographique (estimée à 6-8 semaines).

L’exercice sera encore restreint pendant 1 mois après le retrait des résines.

Un retrait ultérieur du matériel d’ostéosynthèse pourra être envisagé après cicatrisation osseuse (pas avant 6 mois).


Le retrait des fils est réalisé à 15 jours post-opératoires. La chienne est alors capable de se déplacer sur ses 4 membres avec les résines.

 

Suivi post-opératoire : 

A 6 semaines post-opératoires, les résines sont retirées, mais des pansements Robert-Jones sont remis en place durant 15 jours. Le contrôle radiographique montre une bonne évolution de la cicatrisation osseuse, la chienne présente une gène à l’extension des carpes (frottement en région proximale des plaques), l’appui est encore fragile notamment du fait de l’ankylose et de l’amyotrophie.
A l’issue des 15 jours, les pansements sont intégralement retirés, on observe une bonne récupération fonctionnelle. Un contrôle radiographique ne montre aucune lyse autour du montage, le pontage osseux est en bonne voie.

 

 

Un an après la chirurgie, la chienne est ramenée à la clinique. Elle se déplace parfaitement, et a repris un exercice actif.